Stervinou Pépinières depuis 1944
L'entreprise | Actualités | Coups de Cœur | Conseils | Contact | Liens | Revendeurs | Votre panier Panier | Professionnels | Version en Français | Version en Anglais |

Comment planter un rhododendron ou une azalée?

Au jardin:

la meilleur exposition est la mi-ombre pour les Azalées et Rhododendrons, à l’abri des vents dominants. Une ombre trop dense compromet quelque peu la floraison et l’allure de la plante sera moins régulière. Vous pouvez planter aussi en plein soleil (sauf quelques rares variétés), du moins en Bretagne, mais en évitant une exposition trop desséchante.

Pour la plantation, 3 cas différents se présentent suivant la nature du sol :

1)      Votre sol est très acide (Ph entre 4 et 5.5) et léger (ancienne friche, terre de garenne…), il faudra l’amender en apportant un terreau plantation un peu riche, une fumure adaptée et (ou) un peu de bonne terre.

2)      le sol est plutôt acide (Ph 5.5 à 6.5) mais relativement lourd et compact, c’est le cas le plus fréquent dans la région (terre agricole, ancien potager…) dans ce cas, apportez pour la plantation de la terre de bruyère à raison de la ½ ou le 1/3 du volume.

3)      Le terrain est calcaire et neutre (Ph 7 et +), ce qui est rare dans notre région granitique : il faut alors complètement enlever la terre pour votre massif de Rhododendrons ou Azalées et la remplacer par de la terre de bruyère complétée (pour ¼) de terreau plantation ou de terrain franche acide.

Creusez un trou de 2 à 3 fois la largeur et une fois et demie la profondeur de la motte (minimum 40 cm) que vous remplirez du mélange indiqué ci-dessus. La plante ne doit pas être trop enterrée (voir croquis) : le dessus de la motte doit être au niveau du sol pour éviter des excès d’humidité en hiver. Défaire la périphérie de la motte (1 cm), après l’avoir trempée pour permettre aux racines de s’installer. Bien arroser après la plantation.

 

En pot ou bac :

Il est parfaitement possible et d’ailleurs du plus bel effet de conserver les Azalées et Rhododendrons en bac sur une terrasse ou un patio, une entrée… Il convient de choisir la bonne poterie (terre cuite, pierre ou bois de préférence, pas de bac à réserve d’eau) qui doit présenter un bon drainage. Ne pas rempoter dans un pot trop grand (pas plus de 3 fois le volume de la motte d’origine). Utiliser un terreau identique au cas 3, ci-dessus. Veuillez à l’arrosage régulier durant les périodes sèches.

 
> autres fiches conseils